Exorciser une maison hantée ( 4 / 4 )

aintenant que tous les éléments matériels ont étés bénits et magnétisés, il ne reste plus qu'à faire le tour de la maison pièce par pièce, en purifiant chacune d'entre elles avec le sel, l'eau et les cierges bénits.

Placement des cierges bénits

Un assistant met les cierges bénits sur plateau recouvert d'un linge propre. Un autre prend la coupe de sel dans les mains, et un troisième la coupe d'eau. Le porteur du plateau prend deux cierges bénits et les pose en forme de croix dans un coin de la pièce principale. Il fait de même dans les trois autres coins de la pièce. Tous les assistants, récitent la prière suivante :

« Bénissez + Seigneur, nous vous en prions, cette croix par laquelle vous avez racheté le monde de la puissance des démons et triomphé de la puissance des démos et triomphé du péché, sanctifiez + Seigneur, ce signe de votre passion, afin qu'il soit un obstacle pour vos ennemis et un drapeau pour qui croient en vous, protégez ce lieu et ses habitants, vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il. »

Puis le porteur du sel consacré jette une pincée de sel dans chaque coin de la pièce, ensuite le porteur d'eau bénite jette également quelques gouttes du bout des doigts, dans les quatre coins de la pièce. La procession se poursuit dans la pièce suivante de l'habitation, et ce jusqu'à ce que l'intégralité du logement ait été bénit. La même prière est à chaque fois répétée.

Placement de la croix bénite

La procession revient dans la pièce principale du rituel et les assistants se placent en cercle autour de la table. Les coupes d'eau et de sel sont écartées sur le plateau. Un des assistant se saisit de la croix de bois dans une main, tandis qu'avec l'autre il trempe son doigt dans l'huile bénie, et oint la croix sur toute sa longueur, et toute sa largeur. Ainsi ointe, on porte la croix au dessus de la porte d'entrée de l'habitation, ou elle sera accrochée de façon permanente. On récite alors :

« Dieu qui supplice de la croix, autrefois punition des grands criminels, avez fait un instrument de vie et de rédemption, accordez à votre peuple d'être fortifié sous la garde de cet étendard. Que la croix soit pour nous le fondement de notre foi, la sanction de notre espérance, notre défense dans le malheur, et une aide puissante pour notre prospérité ; qu'elle soit pour nous un gage de victoire contre nos ennemis, la gardienne de la cité, la protection des champs ; la défense dans la maison contre les traits cruels des oppresseurs de l'humanité par le même Notre Seigneur Jésus Christ.

Ainsi soit-il. »

Conclusion du rituel

Le porteur de l'huile se déplace avec la procession, et oint toutes les portes et les fenêtres de l'habitation, en formant une croix à l'huile bénite avec le doigt. A chaque onction d'une ouverture, la communauté répète :

« Par cette onction Sainte et cette bénédiction, + O Dieu, rétablissez cette maison dans son état primitif et qu'elle demeure dans sa sanctification. Que la force du Seigneur soit comme un signe écrit sur le seuil et à la porte de cette maison.

Ainsi soit-il. »

La communauté retourne à la pièce principale où se trouve la table de rituel. On pose le bol d'huile consacrée sur le plateau, et on reforme le cercle. La procédure de purification de l'habitation se termine sur l'oraison suivante, récitée par tous les assistants.

« Ecoutez-nous, Seigneur, Saint Père Tout Puissant et éternel, et de même que vous avez marqué les maisons des Hébreux à leur sortie d'Egypte, du sang de l'agneau, daignez délivrer cette maison de l'esprit mauvais, envoyez-nous votre Ange Saint afin qu'il garde visite, et défende cette maison et ses habitants. Par notre Seigneur Jésus Christ, votre Fils qui vit et règne avec vous dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il. »

L'habitation est ainsi purifiée de toute manifestation spirite nuisible.

Ce site utilise des cookies provenant de sociétés tierces, en poursuivant votre navigation vous consentez à leur d'utilisation (en savoir +)